3 novembre 2012

Julien Berthier

Le mouvement perpétuel : "Ou comment la juxtaposition de deux lieux communs : « le chat retombe toujours sur ses pattes » et « la tartine tombe toujours du côté du beurre », permet la démonstration de l’existence possible du mouvement perpétuel et d’une révolution électromécanique"
 Enseigne pour pactiser avec les araignées:
La concentration des services / La simplification du paysage:
Enregistrer un commentaire